Nicolas Olivares

Nicolas Olivares : Et maintenant la forêt a mon âge, 2015
© Nicolas Olivares

Né à Quilpué (Chili) en 1986. Vit et travaille à Paris.

Après avoir obtenu une licence en Art plastique à l‘Universidad Católica de Chile, il suit actuellement le master d’Art contemporain et des nouveaux médias à l’université Paris 8.

Nicolas Olivares présente une série de peintures de paysages, intitulée Et maintenant la forêt a mon âge (2015), en référence au poème de l’auteur chilien Juan Luis Martinez : « L’enfant que j’étais / s’est égaré dans la forêt / et maintenant la forêt a mon âge ».

Les tonalités bleues participent de la construction d’un espace onirique, suspendu dans le temps, excepté peut-être pour les travaux où point la couleur verte, évoquant la présence du soleil. Crépuscule ou aurore cependant, rien ne permet de le dire.

Les lieux représentés sont des images fantasmées de la ville de naissance de l’artiste. Elles sont le résultat de la superposition de ses souvenirs d’enfance (de l’ordre de l’imaginaire) et de vues trouvées sur google streetview (documentation objective). A mi chemin entre réalité et irréalité, entre métaphysique et science, ces peintures proposent une mise en images de la dichotomie telle qu’elle a été conceptualisée par le physicien et philosophe autrichien Erwin Schrödinger (1887-1961).