Programmation

Première exposition d’O/Art à l’Inattendue Galerie avec une programmation riche :

15 & 22 janvier – Vernissage

Projection vidéo d’Yvana Samandova

Dans « La Pensée Sauvage » (1960), Lévi-Strauss nomme « notion de bricolage » la technique selon laquelle les sociétés choisissent leurs règles de fonctionnement. Pour Yvana Samandova, l’art se constitue de manière identique, au gré des opportunités, avec des matériaux ou des outils qu’ils découvre, modifie, adapte, superpose… Les protocoles rationnels rencontrent des espaces de libre créativité, l’émotionnel se frotte au système.

Yvana Samandova

19 & 20 janvier

Performance d’Anais Silvestro et de Luz Moreno

Les artistes mettaient à disposition du public un vocabulaire abstrait et consommable, proposant à chacun de réaliser son propre tableau. Cette performance collective permettait de s’interroger sur les « règles » de l’art mais également sur le rapport du public à l’art et à la nourriture. Curieusement, les tableaux réalisés étaient immédiatement déposés et admirés, peu de personnes ont songé à les manger…

Anais Silvestro & Luz Moreno

26 janvier

Projection vidéo d’Agathe Rosa

Dans ces trois vidéos, l’artiste démonte successivement un ordinateur portable, un objectif d’appareil photo et un écran plat. Elle en extrait méticuleusement tous les composants, sorte de tableaux abstraits à la puissante beauté intrinsèque, présentés pour l’occasion sur les murs de l’Inattendue. Combat avec des outils technologiques dont nous devenons dépendants, destruction de ces fabriques à images, création de nouveaux supports – plastiques, vidéo… Les oeuvres d’Agathe Rosa s’effeuillent pour proposer de multiples lectures particulièrement pertinentes dans notre contexte sociétal, où l’image oscille sans cesse entre véracité et mensonge, objectivité et manipulation.

Agathe Rosa

27 & 28 janvier

Performance théâtre d’Elissa Alloula et de Zoé Blangez

Elissa et Zoé proposaient une adaptation de textes de Rodrigo Garcia qui interrogent la nature et la fonction du théâtre et des comédiens, en expérimentant un nouveau rapport au public – motherfuckers.

Elissa Alloula & Zoé Blangez

29 janvier

Projection vidéo de Han Yohan

La performance « Game Body : ceci n’est pas un jeu vidéo » détourne le fameux jeu « Tétris » en remplaçant les formes géométriques par des personnages. Yohan Han met en scène des corps humains dans des postures géométriques qui changent au gré de la commande d’une manette électronique fictive. Dans cette vidéo, la caméra filme l’espace réel (le sol vu en contreplongée) où les personnages, filmés sur fond vert, défilent comme sur un écran. En projetant des corps dans un espace numérique, ce simulacre crée un paradoxe entre jeu vidéo et réalité.

Han Yohan