Coline Grandpierre

Née en 1982 à Strasbourg vit à Paris depuis 1986. A 16 ans elle intègre l’école Boulle dont elle sort sept ans plus tard diplômée en sculpture bois. Elle travaille parfois le métal, le papier mâché, et pratique la gravure sur verre.

Mais c’est surtout en dessinant qu’elle croque la vie à pleines pages, carnets de voyages, paysages, visages, rêveries et impressions en images, son crayon fait feu de toutes sensations, émotions, musique et sons. “Je ne travaille jamais, je dessine !” dit-elle en faisant sienne sans vergogne, cette phrase entendue un jour.

Fascinée par l’infiniment petit, elle se laisse porter par son stylo qui gratte de façon aléatoire le papier en lui racontant d’étranges histoires aussi improbables qu’absurdes ; le dessin est pour elle une véritable catharsis. D’un appétit sans mesure pour le dessin, c’est pourtant le dessin qui la dévore joyeusement et inlassablement.

Ainsi, Coline trace-t-elle sa route sur des carnets dont l’effeuillage s’expose au regard, de lieux en lieux.