Cíntia Ferreira

Cíntia Ferreira : Volupté, 2015
© Cíntia Ferreira

Née en 1992, à Fortaleza (Brésil), elle intègre l’ENSBA en 2014.

Le travail de Cíntia Ferreira est marqué par des formes d’expressions populaires et traditionnelles qui se manifestent tant dans sa pratique de la broderie et du dessin que dans ses expérimentations en volume.

Elle s’interroge sur le temps, la mémoire et l’hybridation culturelle. Ses travaux explorent la notion d’anthropologie du geste et de la technique mais également les rapports qu’entretiennent les techniques traditionnelles et contemporaines.

Dans Volupté (2015), le dessin, apposé au recto d’une ancienne toile, se fait peinture mais également sculpture lorsque – froissé et déposé au sol – le support a perdu sa physionomie et sa présentation d’origine. Cette œuvre délicate, parsemée ça et là d’ornements floraux comme des matérialisations spontanées en trois dimensions des motifs dessinés, offre à la vue du spectateur ses plis et ses courbes mystérieuses, dans une forme d’érotisme de la matière.